Hypnose : Nouveau à Alès

chair-902360_1920

Quels sont les dangers de l’hypnose ?

Lorsque  vous êtes en état d’hypnose, c’est ce que l’on appelle un état modifié de conscience : Au départ vous êtes dans un état d’esprit « A » et à l’arrivée vous passez dans un état d’esprit « B ». Lorsque vous êtes sous hypnose, vous êtes dans ce que l’on nome un état d’esprit modifié.
Tout le monde à déjà connu cet état d’esprit, sans s’en rendre compte.

Par exemple lorsque vous regardez un film, vous allez être complètement accaparé par ce que vous regardez s’en vous en rendre compte, ou si vous lisez un livre vous allez vous laissez absorber par l’histoire. Aussi des fois lorsque vous conduisez, vous connaissez très bien le trajet, il va vous arriver de réaliser que vous êtes déjà arrivés à tel endroit, alors que vous n’avez même pas vu défiler la route.

Vous pouvez aussi retrouver cet état hypnotique lorsque vous discutez avec votre amoureux/se les yeux dans les yeux et que vous en oubliez les personnes autour de vous.

Donc comme vous pouvez le constater, l’hypnose ne représente rien d’extraordinaire et encore moins de dangereux. La seule précaution qu’il faut prendre à proprement parler avec l’hypnose, c’est de la pratiquer avec un hypnothérapeute d’Ales ou d’ailleurs qui ait la compétence technique et les qualités humaines pour pratiquer une thérapie en hypnose Ericksonienne  (qu’elle soit hypnotique ou non, d’ailleurs).

Il peut être bon de recadrer ce que vous appelez « dangers » : car personne n’est jamais mort des suites d’une séance de psychothérapie ou d’hypnose, à l’inverse de ce qui peut vous arriver quand vous consultez un médecin et que vous ingérez trop de médicaments, c’est ce que l’on appel des décès iatrogéniques ! (Effets néfastes dus aux traitements médicaux, donc seulement à des erreurs humaines).

Si le thérapeute se trompe en psychothérapie, ou en hypnothérapie il n’y aura aucune conséquence, juste que la séance ne produira rien. Ça ne fera pas de bien et pas de mal non plus… ! Le seul inconvénient est que la personne qui souffrait reparte avec sa souffrance, mais on ne peut pas lui en avoir rajouté… Si on regarde bien, l’hypnose n’apporte rien de chimique dans votre corps, et il n’y a pas d’opération physique. Si toute fois l’hypnothérapeute n’est pas bon, les mots qu’il vous dira ne produiront pas d’effet par eux-mêmes, peut-être qu’ils activeront (ou pas) des choses en vous !

Est-ce que l’hypnose est efficace ?

Lorsque vous vous rendez chez un hypnotiseur à Ales ou chez un hypnotiseur à Saint Christol les ales il faut savoir que celui-ci n’a pas une baguette magique, pour que cela fonctionne il va vous demander de coopérer un minimum, en acceptant dans un premier temps qu’une seule séance ne pourra pas forcément vous aider à régler votre problème. Certes en une séance vous pouvez déjà apercevoir un changement une modification mais cela ne veut pas dire que tout sera réglé. Faire de l’hypnose c’est s’engager dans une thérapie qui suivant la problématique et l’objectif de la personne peut prendre plus ou moins du temps.

Toutes les personnes qui ont eu recours à l’hypnose dans leur vie, et qui ont obtenues les résultats escomptés et des fois même au dessus de leurs espérances vous diront toutes que l’hypnose fonctionne.

L’avantage de l’hypnose c’est que l’on peut rendre la personne autonome en lui faisant pratiquer l’auto hypnose, elle va être capable de prendre le relais et de s’ auto gérer ; exemple dans la gestion de la douleur.

D’autre preuves de l’efficacité de l’hypnose c’est qu’elle est de plus en plus utilisée en médecine pour réaliser certaines interventions chirurgicales, ce qui permet d’éviter les effets secondaires des anesthésies. Elle est aussi utilisée en psychothérapie, elle agit au niveau de l’état de conscience, de la relation à l’environnement et du ressenti corporel. Une thérapie en hypnose permet de réécrire sa réalité. L’hypnose est particulièrement indiquée dans la gestion de la douleur chronique, de diminuer la douleur lors des soins dentaires, de l’anxiété, le syndrome de l’intestin irritable (colopathie fonctionnelle) ou d’un accouchement par exemple. L’hypnose peut être efficace aussi pour les troubles dits psychosomatiques comme des maladies de peau, des maladies inflammatoires, et des dysfonctionnements comme les troubles du sommeil, les troubles sexuelles. Elle peut aussi aider les patients atteints de phobie, de dépression voire de schizophrénie (avec l’avis du médecin psychiatrique et sous certaines conditions). L’hypnose permet également de se libérer de certaines dépendances comme le grignotage, le tabac et l’alcool, l’anxiété, les phobies et les troubles sexuels.

Que soigne l’hypnose ?

L’état d’hypnose favorise le changement, puisque lorsque l’on est sous hypnose notre comportement va se trouver modifier car nous sommes dans un état modifié de conscience et l’on pourra plus facilement dépasser nos limites habituelles. L’hypnose Ericksonienne utilise des techniques de changement telles que les métaphores, les histoires ou les anecdotes, des inductions, des suggestions indirectes et non directives qui amènent le patient à faire ses propres liens entre sa réalité et le message induit.

Indications de l’hypnose :

  • Améliorer nos potentiels: concentration, apprentissage, préparation aux examens, gestion du stress, créativité….
  • Troubles psychosomatiques: Asthme, migraines, problèmes de peau, ulcère, bégaiement, éjaculation précoce, impuissance, vaginisme…
  • Troubles fonctionnels: troubles du rythme cardiaque, du sommeil, de la mémoire, énurésie, sudation excessive….
  • Troubles psychologiques: l’hypnose s’avère être un complément utile à n’importe quelle forme de traitement psychologique, quand elle n’est pas exclusivement appliquée en tant qu’hypnothérapie (dépression, troubles névrotiques en particulier, angoisses, syndrome de stress post-traumatique, troubles du comportement alimentaire, dépendances à l’alcool, drogues, tabagisme)
  • Douleurs : l’hypnose est efficace à des fins antalgiques ou anesthésiques, pour la préparation et l’accouchement, la chirurgie dentaire, toutes les douleurs chroniques ou aiguës, et la gestion des petites interventions comme les injections et les pansements.

Ces indications ne sont pas exhaustives, la lecture de certains ouvrages montrant combien le champ de l’hypnose est vague, mais chaque praticien connaissant ses limites devra les respecter.

Pourquoi faire de l’hypnose ?

L’hypnose permet de travailler sur les violences et les séquelles de traumatismes, elle permet de lutter contre les addictions, elle aide à faire face à des problèmes conjugaux ou familiaux lourds, elle aide à travailler sur les troubles sexuels, les névroses, des troubles du comportement, elle permet d’accompagner un deuil.

L’hypnose fait partie des thérapies brèves, elle permet de traiter un symptôme ou un problème en quelques séances. Le thérapeute, hypnotiseur à Ales par exemple, n’est pas celui qui sait, mais celui qui cherche à entendre et à comprendre l’autre. La communication utilisée comme en hypnose Ericksonienne est un langage d’influence qui invite le sujet à vivre un état modifier de conscience. Utilisée dans un but thérapeutique, cette approche s’adresse à tout type de sujet qu’il soit particulièrement influençable ou particulièrement résistant face aux suggestions du thérapeute. Les résultats obtenus ne dépendent pas forcément de la profondeur de la transe. Lors des séances le thérapeute veille à être particulièrement attentif à la personne afin d’adapter son attitude, son langage et sa voix en fonction des indications que le sujet lui renvoie. Le thérapeute adopte un langage très permissif, non autoritaire, ce qui permet de mettre tout type de personne en confiance. Le ton de la voix enveloppant accompagne le sujet dans les suggestions proposées de façon indirect et permissive par le praticien, cette attitude rend possible la levée des résistances.

En ce qui me concerne lorsque je reçois un client dans mon cabinet où je pratique l’hypnose , je lui explique que son inconscient est son meilleur ami et qu’il est là pour l’aider et qu’il sait ce qui est bon pour lui. L’inconscient travail pendant la séance, et il continu même de travailler après la séance sur ce qui a été vu et entendu. Mais l’hypnose ne fait pas tout, cela demande aussi de la part du patient qu’il accepte de coopérer, car l’hypnothérapeute accompagne le patient dans la transe, l’état hypnotique, il lui fait des suggestions en lui proposant des images, des changements, c’est lui qui va décider de ce qu’il en fait ! 

 

 

Comment se déroule une séance d’hypnothérapie ?

Pour moi ,la séance d’hypnothérapie commence dès la prise de rendez vous, dans la façon dont on s’adresse à la personne lorsqu’elle nous contact, cela continue lors de la venue du client dans notre cabinet. La façon dont on va le recevoir, l’écoute attentive lors de l’anamnèse, nos gestes qui vont se calquer sur ceux de la personne en face de nous. Les explications que nous allons lui donner concernant le déroulé de la séance d’hypnose vont la rassurer et de ce fait lorsqu’on va lui proposer de rentrer dans l’état hypnotique, la personne se sentira déjà bien, ainsi nous déclenchons progressivement l’entrée en hypnose.

Une séance dure environ 45 minutes, la personne peut soit être allongée sur un divan, ou dans un fauteuil de manière à ce qu’elle soit confortablement installée. On va inviter le patient à fermer les yeux ou à fixer un point précis dans la pièce : c’est une invitation à l’induction, à l’entrée dans l’état de transe et pour cela le praticien va adopter une voix plus douce plus calme, il va parler plus lentement, certains utilisent de la musique. Assis sur une chaise à côté de lui, le thérapeute invite la personne à se détendre, en se calant sur sa respiration, en se fixant et en se concentrant sur certaines zones de son corps, cet état va amener de la détente au patient et chez certains de la somnolence.

Dès que le patient paraît être entré dans un état hypnotique, le thérapeute va alors répéter des suggestions directes, comme par exemple “vous allez vous sentir moins stressé, plus détendu”, ou indirectes, comme : “vous vous trouvez dans un lieu de détente, un lieu réel ou imaginaire, paisible et agréable”.

Puis lorsque la séance se termine et au moment voulu le thérapeute va lancer un compte à rebours pour aider la personne à revenir petit à petit dans un état normal, pour qu’elle puisse se réveiller en douceur en l’aidant à retrouver progressivement l’usage de ses muscles, de tous ses membres et de refaire surface sans que ce soit gênant. Une fois que le patient aura ouvert les yeux et qu’il sera revenu dans un état de conscience, en général il éprouve une sensation de détente et de bien-être.

Pour clôturer la séance, le thérapeute et le patient font une analyse sur ce qui s’est passé lors de la séance, s’il y a eu des blocages, des résistances on va bien-sur faire apparaître tout ce qui aura été positif lors de cette séance et qui pourra lui permettre de faire sa transformation intérieure, et préparer la prochaine séance.

Il est très rare qu’une seule séance d’hypnose soit suffisante pour aider le patient à régler son problème.

Est-ce que tout le monde est réceptif à l’hypnose ?

En théorie tout le monde peut bénéficier des bienfaits de l’hypnose Ales, mais attention il y a quand même une certaine catégorie de patients au profils psychotiques en phase aiguë (paranoïa, schizophrénie et psychose maniaco- dépressive, les états borderline) en raison d’un état dissocié, ces personnes ne sont pas pour la plupart dans un monde réel, surtout s’ ils se trouvent en phase active de délire ce n’est pas conseillé. Il est bon de les préserver des éventuelles réactions que cela pourrait provoquer chez eux, et aussi pour protéger le thérapeute.

Maintenant toutes les personnes désireuses de pratiquer l’hypnoseEricksonienne Ales peuvent être mises sous hypnose plus ou moins facilement, car c’est un état que nous connaissons tous déjà sans même s’en rendre compte. Plusieurs fois dans la journée il nous arrive tous de décrocher de ce que nous faisons pendant quelques minutes pour nous évader dans nos pensées, ou en regardant à travers une vitre, ou lorsque l’on lit un livre, ou que l’on regarde un film.

Tout le monde ne rentre pas dans l’état d’hypnose de la même façon, certaines techniques seront plus appropriées que d’autres, il existe des scripts différents, dont certains avec des suggestions verbales plus ou moins directes.

Il y a aussi des facteurs qu’il faut prendre en compte lorsqu’une personne vient vous voir pour pratiquer l’hypnose :

  • Est-ce que cette personne vient de son propre grès ?
  • Demander à la personne si elle a des aprioris sur l’hypnose?
  • Est-ce que la personne a peur de perdre le contrôle ?
  • Au moment de la consultation est-ce que la personne n’est pas sous prise d’alcool, drogue, ou autres stupéfiants ?
  • Est-ce qu’il y a de sa part une résistance psychologique ?
  • Est-ce que la personne n’attend pas de l’hypnose des choses plus fortes que ce que cela peut lui procurer ?

Il arrive que la 1ere séance ne soit pas à la hauteur de ce que le patient espérait, et il ne faut pas juger sur une seule séance. Il faut persévérer et souvent il se crée un déclic, voir un changement de comportement lors de la 2ème ou de la 3ème séance, et là le patient peut enfin se rendre compte des bénéfices que cela lui apporte. Car l’hypnose continue à fonctionner sur le patient même lorsque la séance est terminée.

Est-ce que l’hypnose est remboursée par la sécurité sociale ?

La pratique de l’hypnose est autorisée, mais elle reste très peu prise en charge par la sécurité sociale, les seules cas ou l’hypnose sera partiellement remboursée par la sécurité sociale c’est si elle est pratiquée par un médecin conventionné dans son cabinet. Certaines mutuelles proposent un remboursement partiel, soit sur une base de plusieurs séances par an, ou sur un forfait à l’année et par personne, au même titre que les séances chez un ostéopathe. On observe tout de même une prise en charge pas négligeable dans certaines mutuelles qui offrent un remboursement pouvant atteindre 200 ou 300% de la couverture sociale pour l’hypnose. Pour cela et comme pour beaucoup d’autres médecines alternatives, il faudra avoir souscrit à un complément ou un renfort au près de votre mutuelle.

 

hypnose Alès/hypnose saint christol Les Alès :

Vous habitez dans la région d’Alès et ses environs, et vous souhaitez pratiquer une séance d’hypnose ?

Je pratique l’hypnose à mon cabinet situé à mon domicile à Canaules et Argentières (à côté de Lédignan) : le lundi, mardi, jeudi, vendredi

Vous pouvez me retrouver au pôle médical de Bagard (entre Anduze et Saint Christol Les Alès) le mercredi toute la journée

Pour ceux et celles qui ne peuvent pas se déplacer j’assure également les séances en visio.

N’hésitez pas à me contacter et réserver votre séance gratuite de 30 minutes.